La Rose de Saint-Gilles, la relève de la sardine...
Affiche 2017 La Rose de Saint Gilles, un bouquet de saveurs pêché au Pays de Saint Gilles Croix de Vie

A chaque saison, sa pêche, si la fameuse sardine de Saint-Gilles-Croix-de-Vie se pêche d'avril à septembre, la crevette lui emboîte le pas d'octobre à février avant la campagne à la civelle à partir de décembre...

Mais attardons-nous sur la crevette, désormais bien connue sous l'appellation "La Rose de Saint-Gilles", 100% locale et sauvage !

C'est une tradition locale qui se perpétue depuis des décennies. Après la campagne sardinière qui se termine fin octobre, quelques bateaux ligneurs du port de Saint-Gilles-Croix-de-Vie arment leur bateau pour la campagne rose de novembre à fin janvier.

La topographie des côtes vendéennes offre un formidable terrain de chasse pour traquer le petit crustacé. La crevette niche dans la vase, le long des roches. Les patrons pêcheurs n'ont pas besoin de s'aventurer très loin, certaines restent près du port, d'autres poussent plus au sud sur les petits rochers où les bouquets (grosses crevettes) sont légion. Quelques caseyeurs tentent aussi au nord vers Saint-Jean-de-Monts. Les prises y sont plus petites, mais plus abondantes.

D'avis de marins, le technique de la pêche à la crevette demande une bonne connaissance des courants et des coefficients de marée ainsi que des fonds marins où les petits crustacés ont leurs habitudes. Pour les appâter, un bon tacaud, si possible pas très frais, fait parfaitement l'affaire.

La crevette est un charognard, elle se nourrit de poissons morts qu'elle ronge jusqu'aux arrêtes! L'odeur de décomposition des poissons l'attire dans le casier conique d'où elle ne peut ensuite ressortir. Le maillage des casiers est cependant étudié pour permettre aux plus petites crevettes de sortir du casier. Si la pêche à la crevette ne souffre d'aucun quota, les pêcheurs veillent à protéger la ressource en épargnant les bébés crevettes qui ne donnent de toute façon aucune valeur au produit. La crevette rose, le consommateur l'aime suffisamment bien calibrée, voire en bouquet, sa catégorie la plus prisée.

Les casiers sont mouillés par filières. Sur un kilomètre, une filière relie des dizaines de caisiers les uns aux autres et lestés pour bien reposer sur le fond. En surface, elle est signalée par une bouée à chaque extrémité. Relevés à l'aide d'un treuil, les casiers sont vidés à bord, nettoyés, boëttés et remis directement à l'eau pour la marée suivante.

A bord les crevettes font l'objet de toutes les attentions car elles doivent rester vivantes jusqu'à la vente en criée. Les pêcheurs veillent à ce qu'elles soient bien oxygénées pour arriver frétillantes au port de Saint-Gilles.

Mises en enchère à la criée, les crevettes s'envolent parfois à 40 voire 50 euros le kilo, surtout pendant la période des fêtes de fin d'année. La crevette est un peu le caviar des pêcheurs, du fait de sa "relative" rareté sans doute. En 2015, 50 tonnes de crevettes roses avaient été débarquées. On est bien loin des 2 000 tonnes de sardines pêchées chaque année.

Après la vente, tout s'enchaîne très vite dans la case du mareyeur. Les crevettes sont rapidement cuites dans de grandes marmites. C'est alors qu'elles prennent leur couleur rosée! Retirées dès l'ébullition, elles sont refroidies dans un bassin d'eau fraîche puis triées lanuellement en rois catégories "le bouquet, la moyenne, et la petite". Prêtes pour l'expédition, on les retrouve dans la foulée sur les marchés locaux et dès le lendemain matin sur les meilleures tables des grands restaurants parisiens.

Comment cuire la Rose?

Ingredients :

  • Crevettes vivantes fraîchement pêchées
  • Gros sel

Préparation :

  • Rincez les crevettes à l'eau fraîche. Attention, les coquines sautent souvent très haut!

Cuisson :

  • Portez à ébullition une grande casserole d'eau salée.
  • Lorsque l'eau bout, plongez-y les crevettes et attendez que l'ébullition revienne.
  • Quand l'eau bout à nouveau, laissez cuire encore quelques dizaines de secondes, moins d'une minute et arrêtez le feu.
  • Egouttez les crevettes et mettez-les dans un joli plat.
  • Servez-les encore tièdes et dégustez-les natures ou avec du pain et du beurre salée.
  • Bon appétit!

Vous aussi partez à la pêche à la crevette!

Pour le pêcheur à pied, la pêche à la crevette est une aubaine. Elle se pêche "simplement" au aveneau ou avec une épuisette classique, en frôlant le sable, ou en raclant les rochers.

Papy Claude, pêcheur aguerri nous a conseillé le aveneau pour de grandes étendues de sable et l'épuisette pour pêcher dans les rochers. Il nous a aussi confié sa méthode imparable. Le top, c'est de pêcher la nuit ou dans la pénombre, avec une lampe frontale vissée sur la casquette. La lumière fait alors briller les yeus des crevettes. Balayez votre champ de vision et à vous la belle pêche!

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.