Comme le sable sur la plage, le temps nous file entre les doigts. Courir après, ne pas en avoir ou en manquer... Toute l’année le compteur tourne et nous oppresse. Les vacances, c’est l’étape clef pour l’apprivoiser, se l’accaparer voire le dompter. Aller plus doucement, ce n’est pas forcément faire moins, mais faire mieux.

Le Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie permet de lâcher prise. Regarder, écouter, respirer, déguster, caresser...

Le petit marché près de l'église

C’est comme dans les films, le petit producteur qui interpelle le chaland, les fruits rouges gorgés de soleil, les sardines fraîchement débarquées, les paniers en osier bien garnis… Les cloches sonnent midi... Mince je vais louper l’apéro !

La sieste après le repas

Si en plus c’est un repas de famille, que papy a prévu le bon gros plateau de fruits de mer et mamy le poulet de Challans bien rôti, j’en connais peu qui ne piqueraient pas du nez au café. Attention 10 minutes pas plus, le temps file vite en vacances !

La Corniche Vendéenne

En été j’aime sentir le soleil brûler ma joue gauche quand la droite est fouettée par le vent le long de la corniche. Les courses de lenteur sur les pistes cyclables sont pas mal non plus… En hiver on se presse un peu plus pour le spectacle du Trou du diable. Les embruns c’est bon pour le teint, et puis, on brûle tellement de calories un jour de tempête que le chocolat chaud est toujours mérité !

Le pique-nique sur la plage

C’est le moment indétrônable des vacances. Imaginez, il est 20h. La journée a été caniculaire mais les rayons sont maintenant moins violents. La plage se vide. Alors que les derniers baigneurs se rhabillent, nous installons (sous leurs regards un tantinet envieux) notre grande nappe sur le sable. Au fil des années, ce rendez-vous familial est de plus en plus élégant : fini les gobelets en plastique, place aux flûtes à champagne ! On trinque au coucher du soleil, on picore dans tous les plats et on finit avec le spectacle au clair de lune des cousins !

L'odeur des dunes

Perso, c’est ma petite madeleine. S’il y avait une seule odeur à ramener sur Paris ce serait celle-ci. Une dune, c’est blond, c’est rond, c’est doux. Et puis, avec les enfants on adore dévaler la dune et rouler sur la plage, sentir nos mains s’enfoncer dans le sable et admirer le ressac effacer les empreintes de nos pas. Ça n’a pas de prix ces petits plaisirs de vacances…