Bien sûr il y a cette nature généreuse qui offre aux visiteurs des espaces grandioses. Le Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie n’a de cesse de protéger ses plages, ses dunes, ses forêts et ses marais. Il y a aussi des espaces domestiqués, véritables lieux d’expression des jardiniers et des paysagistes. Chaque commune rivalise de créativité pour honorer ses jalons de « villes et villages fleuris » et offre un cadre verdoyant à ses administrés. Nous avons sélectionné trois parcs particulièrement actifs pour présenter à ses hôtes les plus beaux attributs de Dame Nature.

Le Jardin des Olfacties, à Coëx

Un bouquet extraordinaire de senteurs

Situé au coeur de la commune de Coëx, le jardin des Olfacties permet de découvrir sur cinq hectares plus de 3500 variétés de fleurs et d’arbres parfois rares. Il est le résultat d’une bien jolie histoire comme savent en produire les habitants des petits villages français. Le jardin doit sa naissance à un homme : Philippe Perrocheau. Ce Coëxien, négociant en grain et passionné de botanique, accède à la fonction de maire en 1912. Après des années de bons et loyaux services, il prouvera son attachement à la commune en lui léguant ses biens patrimoniaux. D’un jardin traditionnel à la française, le parc sera progressivement modelé et agrémenté de nouvelles essences sur les conseils de Patient Chailleau, jardinier créatif qui décèle tout de suite le fort potentiel des terres cédées à la commune. Serge Barotin rentrera dans son sillage pour continuer le travail engagé. Aujourd’hui le jardin des Olfacties est un glossaire envoûtant de parfums du monde entier. Plus d’une vingtaine de mises en scène assurent un spectacle permanent au public : jardin de curé, vallée tropicale, vallée des Aulnes, chambre de l’enfer, jardin d’inspiration japonaise... Et cerise sur le gâteau, son entrée est désormais gratuite afin de favoriser la re-découverte de ce joyau botanique aux autochtones et d’inciter les touristes à jouir du havre de paix de ce charmant petit village sur la route du Moulin des Gourmands.

S'y rendre : Place de l'église, 85220 COËX. Entrée gratuite.

Le Parc de la Villa Grosse Terre, à Saint-Hilaire-de-Riez

Un joyau de la Corniche Vendéenne, désormais ouvert au public

La Villa Grosse Terre : pour les amoureux de la corniche vendéenne, cette propriété à la vue imprenable était un peu le chaînon manquant du sentier des douaniers. Elle était l’épilogue (ou le prologue, tout dépend du sens de la marche) de la promenade le long de la côte rocheuse. Son inaccessibilité la nimbait d’un parfum de mystère. Depuis le rachat de la propriété par la municipalité de Saint-Hilaire-de-Riez, le parc de la villa est désormais ouvert au public. Les visiteurs peuvent approcher la demeure, symbole de l’architecture balnéaire des années 1930 et pourtant si particulière de par son inspiration italianisante. Sa tour carrée, sa galerie et sa loggia ont été pensées par son premier occupant, Roger Gonthier, architecte de la compagnie Paris-Orléans. On lui doit de nombreux ouvrages dont la gare de Limoges inscrite au titre des monuments historiques. Près d’un siècle plus tard, rien n’a changé : les grands cyprès et le talus ensemencé de plantes dunaires offrent une majestueuse fenêtre sur l’océan. L’ouverture du parc livre ainsi les premières clés pour comprendre le pouvoir d’attraction du site de Grosse Terre. Quant à la villa, les projets sont encore à l’étude. Un centre lié à la mer serait parmi les favoris…

S'y rendre : Corniche Vendéenne (après la discothèque), 85270 SAINT-HILAIRE-DE-RIEZ. Entrée gratuite. Ouvert au public tous les jours de 10h à 18h.

Le Parc des Genêts, à Brem-sur-mer

Un poumon vert au coeur de la commune

Le site des Genêts à Brem-sur-Mer est désormais arrivé à maturité. Après l’aménagement de la longère, devenue La Maison du Terroir, la rénovation de la maison de maître adjacente, transformée en restaurant gastronomique, l’aménagement du parc paysager reliant les deux bâtiments offre un espace vert inédit en plein centre-bourg. Les trois hectares du parc permettent une jolie déambulation entre les arbres presque centenaires. Le conseil municipal des jeunes a eu l’heureuse initiative d’agrémenter la promenade de panneaux identitaires pour chaque essence d’arbre. Ainsi découvret-on le peuplier, le sureau noir, le saule marsault ou encore le cupressus toujours vert, symbole d’éternité. Le parc devient également une scène à ciel ouvert pour accueillir une programmation musicale riche et éclectique à l’instar des Musicales du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

S'y rendre : Rue de l'Océan, 85470 BREM-SUR-MER. Entrée gratuite.

Le label Villes et Villages Fleuris reste attaché au symbole de la fleur mais son champ d’action est aujourd’hui beaucoup plus large. Il récompense les actions coordonnées par les collectivités locales pour aménager un environnement favorable à la qualité de vie des habitants et à l’accueil des touristes. Le label garantit la qualité de la démarche et valorise les communes qui l’obtiennent.