Souvent, on ne sait pas par où commencer… On a envie de tout savoir d’une région, de découvrir ses richesses, son patrimoine, son terroir, repartir avec quelques anecdotes croustillantes à raconter à nos amis… Comment concilier sa soif de découverte et son envie de farniente en bord de mer ?

Les visites guidées permettent d’embrasser en quelques heures plusieurs facettes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, le matin après le marché ou en fin d’après-midi au retour de la plage. Demandez le programme !

Myriam, Lola et Marie ont suivi ce matin Josette Alabert le long de la promenade de la plage du Boisvinet. Cette passionnée d’histoire locale y menait une visite guidée sur l’architecture balnéaire.

Josette a le timbre charmant, une connaissance pluridisciplinaire des richesses du Pays de Saint-Gilles-Croix de-Vie, des anecdotes rigolotes pour maintenir l’attention de son groupe. Indéniablement elle sait y faire pour dépoussiérer l’image vieillotte des visites guidées.

Myriam, Lola et Marie ne se sont même pas aperçues des kilomètres parcourus tant l’histoire était belle et les découvertes surprenantes. Tout commence au pied de la tour Joséphine et ses pierres de Crazannes, le Miramar, véritable joyau architectural de la Corniche, l’Hôtel de la Plage, le Boisvinet, tous les « petits châteaux de la Corniche » comme la population locale les appelait au début du XXe siècle, éberluée devant tant de recherches stylistiques…

Les influences architecturales sont diverses : elles renvoient aux représentations culturelles et aux pratiques sociales, quand l’aristocratie et la riche bourgeoisie parisienne et nantaise commencent à s’enticher du littoral et du plaisir des bains de mer.

Josette a toujours une anecdote pour susciter la curiosité : ici la première thalassothérapie du docteur Abelanet, là une réplique de la gare d’Alicante en Espagne… Josette n’est pas avare d’historiettes et c’est bien là le charme d’une visite guidée…