A Saint Gilles Croix de Vie

EGLISE SAINTE CROIX

Suite au débarquement important de la précédente église construite en 1610 et sur la demande des paroissiens de Croix de Vie, le 10 mars 1895, l'évêque de Luçon donne son accord pour la construction d'une nouvelle église.
Les travaux débutent vers 1895. Dans un premier temps, seuls les bâtiments de l'église sont édifiés, puis, fin 1897, c'est au tour du clocher, grâce à un emprunt de 10 000 francs.

L'ensemble, de style "romano-byzantin" est bâti selon les plans de M. Menard, architecte nantais. La chaire monumentale attire les regards. Un angelot situé au-dessus de l'escalier nous donne sa date de naissance : 1896. Son auteur est un tailleur de pierre du pays A.Léon des Ormeaux. Son portrait et son blason sont dans l'escalier, au-dessus d'une image du port de Croix de Vie, avec dans le fond, les clochers de St-Gilles et de Ste-Croix. Cette chaire est habitée par une foule de personnages et de figures symboliques.

EGLISE SAINT GILLES

La première église a été construite au IXe siècle : probablement une église fortifiée bâtie par des moines venus de St-Michel-en-l'Herm. En l'an 1120, une bulle du Pape Callixte II mentionne Saint Gilles sur la liste des abbayes et prieurés dépendant de St-Gilles-du-Gard. Qui était Saint Gilles? Un noble athénien qui après avoir distribué ses biens aux pauvres était venu en Gaule.  De cette première église, il ne reste que les premières assises du gros pilier Nord qui soutient le clocher. Elle fut détruite par les Anglais au début du XIVème siècle et probablement reconstruite par eux un peu plus tard, c'est pourquoi on l'appelle "église des Anglais"... Vinrent les guerres de religion. Les protestants s'acharnèrent sur cette église, seuls le bas-côté et la tour du clocher subsistèrent. En 1613, les Catholiques de Saint Gilles réédifièrent leur église. Dès la fin de la Révolution, elle fut rendue au culte, en 1871 on la restaure.

A Saint Hilaire de Riez

L'ÉGLISE SAINT HILAIRE

Dédiée à Saint Hilaire, évêque de Poitiers ayant évangélisé la région au IVème siècle, l’église primitive a été édifiée en 1025. Malmenée durant les guerres de religion, on décide, en 1609, de construire un clocher, encore visible aujourd’hui et quelques années plus tard une première restauration est entreprise.

Entre 1650 et 1676, trois retables de style baroque sont placés dans le choeur et les bras du transept. Au XIXème siècle, une deuxième campagne de restauration est engagée, seuls le clocher et les retables antérieurs perdureront. L’église St Hilaire est un bel exemple du néo-gothique avec ses arcs brisés, ses voûtes à croisées d’ogives, la symétrie et la régularité de son appareil. Dans les années 1980, une commande de six toiles est passée au peintre natif de la ville, Henry Simon, qui réalisa 6 scènes bibliques.

LA CHAPELLE DE SION

Vers 1900, c’est à l’initiative de Henry Renaud de la Faverie qu’elle fut construite et ouverte à tous les paroissiens pour le culte… Après la Première Guerre Mondiale, la chapelle est fermée et transformée par la famille en logement. Dans les années trente, elle porte le nom de Villa Myriam. L’ancienne chapelle est acquise par la Ville en 1980. L’Office de Tourisme y est aujourd’hui installé. La deuxième chapelle Sainte Marie de l’Océan sera érigée rue de l’Yser en 1929.

A Brem-sur-mer

L'EGLISE SAINT NICOLAS

De style roman, l'église Saint Nicolas de Brem a été classée Monument Historique en 1956. Ayant été construite avant 1020, elle est l'une des plus anciennes églises de Vendée. Elle est ouverte en visite libre toute l'année et en visite guidée l'été. Son remarquable fronton triangulaire, ses fresques murales et son crucifix du XVIIème siècle sont à découvrir !

Le Calvaire Saint Nicolas est un tumulus dont la création date de l'époque féodale, il fait 22 mètres de hauteur et 170 mètres de circonférence moyenne.

A La Chaize Giraud

L'EGLISE NOTRE DAME

Monument historique classé, cette église du XIIe siècle a presque été entièrement reconstruite suivant le plan original à la fin du XIXème siècle. Seule subsistait alors la façade occidentale avec un portail de style roman poitevin qui compte parmi les plus beaux du Poitou. De chaque côté du portail, 2 bas-reliefs représentent, à gauche l'Annonciation de la Vierge, à droite l'Adoration des Mages. Du parvis qui surplombe la vallée du Jaunay, un vaste panorama se dégage sur les marais et l'océan atlantique.