Après le chemin de la sardine à Croix de Vie, découvrez le quartier historique de la cité Gillocrucienne. Ce parcours pédestre de 2 km, proposant la découverte de 11 points d’intérêts, vous révélera de précieuses informations sur les figures historiques locales ainsi que de l’importance du commerce maritime dans l’histoire du quartier.

Une balade riche en histoire(s)

Le circuit « Au fil des pierres de lest » vous offre l’occasion d’explorer les charmantes ruelles de ce qui fut la toute première commune de Saint Gilles Croix de Vie. Vous ne manquerez pas d’être ébahi par l’authenticité des charmantes habitations d’époque, qui subliment avec toujours autant de prestance les lieux.

À l’aide du plan et des caravelles peintes au sol, laissez-vous porter par l’appel du grand large.

circuit-stgilles

Qu’est-ce qu’une caravelle ?

Une caravelle (du portugais caravela) est un navire à voiles à hauts bords, inventé par les Portugais au début du XVe siècle, pour les voyages d’exploration au long cours.

Le long du Quai Garcie Ferrande

La balade commence sur la passerelle André-Beneteau, l’occasion de profiter de beaux points de vue sur la rivière de la Vie. Après une mise en contexte, le circuit vous invite à vous rendre sur la rive gauche en longeant la promenade Garcie Ferrande. Quelques mètres plus tard, tournez à votre droite pour vous rendre devant le Buste de Garcie Ferrande, l’une des figures historiques les plus emblématiques de la cité. Célèbre navigateur, il fut notamment à l’origine d’une avancée majeure dans l’art de la navigation.

Regagnez la promenade, pour faire halte au point d’intérêt suivant : la statue de la poétesse Russe Marina Tsvetaeva. Familiarisez vous avec la « Danseuse de l’âme », artiste de renom qui séjourna quelque temps à Saint Gilles Croix de Vie pour fuir l’oppression Bolchévique.

L’entrée au coeur du vieux quartier

Il sera ensuite temps de pénétrer dans les ruelles du Vieux St Gilles. Cette fois-ci, une caravelle sera visible sur un mur en pierres. Cette “griffe” est un précieux témoignage qui atteste de l’importance historique du commerce maritime dans le quartier. Après avoir exploré la rue Abel Pipaud, le courant nous porte paisiblement jusqu’au Château de St Gilles. Élégante bâtisse construite en 1684. Cette dernière à bénéficiée d’une récente restauration.

Un cadre authentique et intime

Le périple se poursuit alors de l’autre côté de la rue Pasteur, en direction du cœur battant de St Gilles. La Rue Raynaud nous guide jusqu’à la rue Torterue. C’est ici que l’on peut notamment apercevoir, en haut des portes des habitations n°77 et 75, des médaillons en bas reliefs datant d’une époque où armateurs, tonneliers et navigateurs étaient légion dans le paysage local.

Bifurquez ensuite à votre droite, dans la rue de la Sœur St Sulpice pour admirer l’ancienne maison de cette dernière (N°7). Cette femme a su marquer les esprits par son investissement et sa bienveillance envers la population locale. À la fin de la rue, tournez à votre gauche, et longez ainsi les murs colorés constitués en pierre de Lest qui encadrent avec style la Rue Salomon Beneteau. Héritage des nombreuses transactions de marchandise sur le quai.

Des ruelles à l’église St Jean

Par la suite, dirigez-vous à droite dans la Rue du Port Fidèle. 100m plus loin tournez à votre gauche et empruntez la discrète rue Cadou, sur 50m. Tournez à nouveau à gauche, ruelle du Bon Repos et laissez vous saisir par l’intimité des lieux. En continuité de l’ambiance chaleureuse, la ruelle suivante vous mène à la rencontre de la Rue du Jaunay, ancienne rue principale, elle conserve son tracé urbain datant du Moyen-âge. Descendez ensuite pour profiter de l’animation de la place du marché aux Herbes. Discrète et omniprésente à la fois,  l’église Saint Jean attend impatiemment votre venue. La grande dame du vieux saint Gilles est une église qui ne manque pas d’élégance et fait la fierté des habitants du quartier. Il n’y a qu’à regarder la diversité de son architecture extérieure pour comprendre cet engouement. Mais dans ses murs, d’autres trésors seront à découvrir.

Un final qui sent bon l’air iodé

Le circuit se termine dans un cadre idéal, le long du quai du Port Fidèle, avec pour panorama le pont de la Concorde qui enjambe la Vie. Les yeux fixés sur la rive d’en face, il vous sera partagé des anecdotes sur l’unification des deux anciennes communes. Autrefois rivales, les deux rives n’ont cessées d’être historiquement complémentaires, ce qui en dit long sur la symbolique de ce pont qui fait figure de joli trait d’union.

circuit-stgilles

Retrouvez la carte détaillée du circuit « Au fil des pierres de lest »

Disponible gratuitement à l’accueil des bureaux d’information touristique du Pays de Saint Gilles Croix de Vie et en téléchargement sur notre site internet.