Les dunes

Derrière la Grande Plage de Saint-Gilles, le cordon dunaire s’étend jusqu’à la Sauzaie à Brétignolles-sur-Mer. En constante mutation, les dunes du Jaunay sont relativement stables et peu élevées. Très fréquentées, elles subissent toutefois la forte pression touristique et l’urbanisation, déclencheurs d’une érosion dont l’impact visuel n’est pas à négliger. Les tempêtes et les vents violents sont aussi à l’origine de la modification de la forme des dunes. Au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, la préservation de la biodiversité dunaire est au cœur des préoccupations environnementales.

La promulgation de la Loi littorale en 1986 a été un point de départ crucial dans la mise en œuvre d’actions de préservation de la dune, à commencer par la coupure d’urbanisation et la création du Conservatoire du Littoral. Les aménagements ont pour objectif de canaliser les flux de cheminement grâce à l’installation de platelages en bois et de clôtures basses. Aussi, des ganivelles ont été posées afin de fixer le sable et d’encourager sa végétalisation. Le site a été désigné en 2004 « zone spéciale de conservation » à Natura 2000. Aujourd’hui, un garde littoral veille à ce que les usagers respectent le site et leur explique quelles sont les précautions à prendre pour que la nature reprenne ses droits.

Sur la dune embryonnaire, proche de la mer, de rares plantes résistantes au sel sont présentes (cakilier maritime, pourpier, mousses…). Sur la dune mobile, jamais immergée mais soumise aux embruns, s’installent des plantes devant résister à l'ensablement (chiendent, oyat, chardon bleu, liseron, oeillets, giroflées…). Enfin, la dune fixée, à la flore plus diversifiée, porte de nombreuses plantes qui retiennent le sable (gaillet, luzerne, ephedra ou raisin de mer, immortelle, rose primprenelle…).

Le cordon dunaire de Saint Gilles Croix de Vie compte 150 espèces de plantes, dont 10 espèces d’orchidées sauvages et notamment une très petite plante aux fleurs blanches légèrement bleutées : le Cynoglosse des Dunes ou bien Omphalodes littoralis pour sa version scientifique. Son intérêt reconnu comme prioritaire vaut à Saint Gilles Croix de Vie d’être cité dans tous les ouvrages de botanique !

Les plages

Courez-y : les plages d'étendent à perte de vue sur le littoral du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie !

Les côtes rocheuses

A Saint-Hilaire-de-Riez, la côte rocheuse granitique, appelée Corniche Vendéenne, s'étend sur 3 km, du nord de Saint-Gilles-Croix-de-Vie à Sion-sur-l'Océan. Depuis 1926, elle est classée site naturel remarquable. Vous pourrez y admirer des roches remarquables telles que le rocher Pil'Ours, le Trou du Diable et les Cinq Pineaux.

A Brétignolles-sur-mer, la corniche s'étend de la Sauzaie à la Normandelière. Dans la crique du Corque, vous pourrez admirer le rocher Sainte Véronique.